Le PRSE de Bretagne

 
 
 

Préambule

publié le 3 juillet 2017

Notre santé est conditionnée par l’environnement dans lequel nous évoluons au quotidien et avec lequel nous inter-agissons, de manière individuelle et collective.

De la pollution atmosphérique à la qualité de l’eau, l’environnement est devenu une préoccupation de santé publique, avec la difficulté de quantifier la part qui lui est spécifiquement attribuable dans les pathologies observées.

En Bretagne, les habitants sont particulièrement sensibles à ces enjeux. Cette sensibilité s’inscrit dans une région marquée par des problématiques environnementales spécifiques mais aussi par de fortes inégalités de santé. De cette faiblesse, la région a tiré une énergie et une volonté inscrites durablement, celle de la mobilisation collective pour permettre à chacun de vivre dans un environnement respectueux de la santé.

Cette dynamique, portée par les acteurs et les institutions, a trouvé sa formalisation dans le Plan régional santé environnement (PRSE), issu de la loi de santé publique du 9 août 2004, un outil co-construit, proposant une feuille de route autour d’objectifs partagés. Depuis le 1er PRSE 2005-2008 qui déclinait des orientations nationales, les partenaires ont su trouver un nouveau souffle, qui consacre la concertation et le local comme moteurs de l’action, en privilégiant des orientations adaptées aux spécificités locales. De plus, au-delà de l’approche par risque, particulièrement anxiogène, a été promu l’impact positif de l’environnement sur la santé.

Fort de cet héritage et de travaux préparatoires comme l’évaluation du PRSE 2 ou l’état des lieux Santé-Environnement en Bretagne, les orientations du PRSE 3 ambitionnent de prolonger cette dynamique en améliorant la visibilité et la territorialisation du plan, avec comme finalité la réduction des inégalités sociales, environnementales et territoriales de santé.
En Bretagne, l’Agence Régionale de Santé, le Conseil régional et l’Etat s’engagent ensemble à nouveau à porter le PRSE3 pour cinq ans, de 2017 à 2021.

8 objectifs placent les territoires et les Breton.ne.s au cœur du dispositif et affichent les thèmes majeurs que sont l’air et l’eau ainsi que les nouveaux défis émergents et pour lesquels des réponses seront nécessaires dans les années à venir.
24 actions-cadres viennent décliner ces objectifs, chacune illustrée de possibilités de mise en œuvre issues des 80 propositions formulées par les participants aux ateliers.
Pour la mise en œuvre des actions-cadres, des acteurs régionaux appartenant au GRSE (Groupe Régional Santé Environnement) se sont mobilisés en proposant des projets. D’autres pourront les rejoindre pendant toute la durée du plan.

Un plan de communication a été élaboré. Il prévoit des outils qui permettront de communiquer et de partager l’état d’avancement des projets en cours et des actualités du moment.