Le PRSE 4 breton (2023-2027) approuvé le 22 décembre 2023

« Environnement d’aujourd’hui, santé de demain » telle est la formule de l’Organisation Mondiale de la Santé pour mettre en exergue le lien direct entre la qualité de notre environnement et notre santé.

En Bretagne, le plan régional santé-environnement 2023-2027 (PRSE 4) est le fruit d’un travail coopératif engagé dès l’automne 2022 autour de grandes ambitions partagées et fédératrices : la protection de la santé en agissant sur les déterminants environnementaux, la prise en compte des impacts sanitaires et sociaux du changement climatique, une approche unifiée autour du concept de « One Health », ou « Une seule santé », intégrant la santé humaine, la santé animale et la santé des écosystèmes, et enfin la réduction des inégalités sociales, environnementales et territoriales.

Les travaux pilotés par la préfecture de région, l’agence régionale de santé et le conseil régional ont mobilisé plus d’une centaine d’acteurs issus du monde associatif, des institutions, des collectivités locales, du monde de la recherche et des milieux économiques. Les échanges avec cette communauté, qui est appelée à s’élargir au gré des collaborations nouvelles, vont se poursuivre régulièrement tout au long de la mise en œuvre du plan et en particulier au sein d’une conférence annuelle santé-environnement.

Parmi les 12 priorités et 24 objectifs qui ont été retenus, certains s’inscrivent dans la poursuite des dynamiques déjà initiées avec le plan précédent et continuent de mobiliser au regard de l’évolution des données, du contexte et des connaissances ; c’est le cas de l’eau, de la qualité de l’air et de l’urbanisme par exemple. D’autres priorités sont issues des enseignements tirés des crises sanitaires ou ont émergé des travaux en atelier, tels que l’interaction positive entre nature et santé. Ces priorités s’inscrivent en cohérence avec l’enquête régionale « baromètre santé-environnement » dont les résultats précieux permettent de mesurer la manière dont les bretonnes et les bretons modifient leurs habitudes de vie, prennent en compte les facteurs environnementaux et perçoivent les risques associés à leur environnement. La dernière enquête montre que plus de 9 Bretons sur 10 prennent davantage en compte la « santé-environnement » dans leur vie quotidienne qu’il y a 5 ou 10 ans.

La mise en œuvre du PRSE 4 nécessitera au cours des cinq prochaines années une articulation étroite avec les grands plans sectoriels relatifs à l’eau, aux pesticides, à la biodiversité, etc. pour décloisonner les expertises et mieux cibler les leviers d’actions prioritaires. La mobilisation des territoires et de leurs forces vives est également un levier indispensable pour déployer la politique de santé-environnement au plus près des bretons et des bretonnes.

Nous invitons chacune et chacun à se saisir dès à présent de ce plan santé-environnement. Nous savons pouvoir compter sur vos initiatives, votre créativité et l’engagement de tous à nos côtés.

Partager la page

S'abonner

Sur le même sujet