Objectif 7

 

Agir pour des modes de vis et des pratiques professionnelles respectueuses de l’environnement et favorables à la santé

Les Breton.ne.s doivent être acteurs de leurs pratiques et de leur mode de vie, en privilégiant ceux respectueux de l’environnement et favorables à la santé. Cet objectif s’adresse aussi bien aux professionnels, aux collectivités locales, qu’aux particuliers.

Dans le milieu professionnel, l’utilisation de produits chimiques, toxiques, est parfois quotidienne, exposants les professionnels et les consommateurs, in fine, à des risques, souvent sous-estimés. La responsabilité du fabricant, du producteur, de l’employeur, est engagée tout comme celle du particulier qui, par ses modes de consommation, contribue à déterminer l’offre. Ce système a fait émerger un nouveau néologisme, le « consom’acteur », ou consommation responsable, qui exprime cette idée selon laquelle on peut « voter avec son caddie » en choisissant de consommer de façon citoyenne et non plus seulement de manière consumériste.

L’alimentation est emblématique de ces interactions, construites sur le triptyque producteur/éleveur – distributeur – consommateur, qui ont permis le développement encore mesuré d’une agriculture raisonnée, biologique, des circuits courts, la diversification de l’offre, plus favorables à la santé et réduisant les impacts sur l’environnement. Cette thématique est particulièrement importante en Bretagne.

La question des déplacements et de la mobilité a également des impacts directs sur la qualité des milieux et la santé des individus, devenus trop sédentaires. Alors que les acteurs de promotion de la santé préconisent une activité physique quotidienne, la majorité des déplacements s’effectue en voiture, avec des incidences fortes en matière de la qualité de l’air. A titre collectif et individuel, les efforts doivent être intensifiés pour éviter l’asphyxie et modifier durablement les comportements, au bénéfice de tous.

Enfin, en matière de mode de vie et de pratique individuelle, le PRSE 3 vise également les risques auditifs, en s’adressant plus spécifiquement aux jeunes, exposés à des niveaux sonores élevés dans des lieux particuliers ou par l’écoute de musique amplifiée. Tous ces changements de pratiques doivent être accompagnés ; ils nécessitent la mise en place de formations, d’informations et de suivi.

 
 
S'abonner Se désabonner
Action-cadre 7-A

Accompagner le changement de pratiques des professionnels et des particuliers pour la réduction des usages de produits toxiques

 
Action-cadre 7-B

Agir pour une alimentation saine et durable : de la production à la consommation

 
 
Action-cadre 7-C

Promouvoir des déplacements favorables à la santé

 
Action-cadre 7-D

Protéger les publics jeunes vis-à-vis des risques auditifs notamment liés à l’écoute de la musique amplifiée